Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 11:08

  index-copie-7.jpg  index-copie-27

 

Hollande durcit la politique de Sarkozy

 

Alors candidat, Hollande avait promis aux Français le changement. Il n'est malheureusement depuis son élection que le sinistre continuateur de l'austérité et la régression sociale qui ont marqué le quinquennat Sarkozy :

 

- ratification du pacte bubgétaire (TSCG) et sévère cure d'austérité (10 milliards d'euros de coupes budgétaires en 2013, 15 milliards d'euros en 2014)

- hausse de la TVA ce qui représente une ponction de 7 milliards d'euros pour offrir 20 milliards de crédit d'impôt compétivité (qui sont autant de niches fiscales supplémentaires).

 

Affiche_TVA_01_1.jpg


- allongement de la durée de cotisation (portée de 41,5 à 43 annuités) - alors qu'il n'y a aucune fatalité à faire travailler plus longtemps,

- rigueur salarial et en particulier du SMIC, accors scélérat de l'ANI (= travailler plus pour gagner moins)

 

téléchargement-copie-5

 

Début janvier 2014, Hollande faisait passer un décret visant à banaliser le travail le dimanche. A ce propos, il ne s'agit pas de "permettre" aux travailleurs dont les salaires sont gelés de gagner plus mais de moins les indemniser et généraliser le travail le dimanche pour déréglementer le temps de travail et au passage sinistrer le petit commerce.

 

 

Bercy est devenu le portique du MEDEF et des banques. Les coups tordus que même Sarkozy ne pouvait pas se permettre, Hollande et son quarteron de politicards vendus au patronat les réalisent sans aucune scrupule (Goodyear).

 

L'arnaque d'un social-libéral qui s'est présenté en candidat du changement

 

Le fond de l'arnaque que représente la politique menée par Hollande réside dans le fait que ce dernier avait promis le changement. A ceux qui n'en pouvaient plus de la politique de Sarkozy qui n'avait eu de cesse de passer en force notamment lors de la réforme des retraites de 2010, la victoire de la gauche pouvait représenter l'espoir d'un avenir moins sombre.


François Hollande discours du Bourget la changement c'est maintenant

 

A côté de cette promesse, Hollande et le PS n'ont pas hésité à brandir la menace d'une défaite de la gauche si elle ne votait pas pour lui dès le premier tour ("vote utile" ou "vote efficace")

 

François Hollande avait pourtant fait connaître dans un passé pas si lointain son adhésion aux idées libérales ("travailler plus et plus longtemps"). 

 

La montée de la candidature de Jean Luc Mélenchon durant la présidentielle de 2012 et l'aspiration populaire à une rupture politique avec le sarkozysme l'ont très certainement contraint à s'engager sur une série de promesses (60 engagements), notamment lors du discours du Bourget ("mon ennemi c'est la finance") :

 

C'est sur cette base que de nombreux électeurs de gauche ont voté pour lui et c'est dans cette mesure qu'il a trompé la confiance des électeurs puisqu'il agit en continuateur de la politique de Sarkozy : coupes budgétaires, hausse de la TVA, allongement de la durée de cotisation, rigueur salariale...

 

 

 

Ne se bornant pas mener une politique de droite, François Hollande assume pleinement depuis mai 2013 et plus encore durant ses voeux de fin d'année et l'annonce de son "pacte de responsabilité" son adhésion aux idées du MEDEF : "baisser le coût du travail" (sans jamais parler la ponction que représente le coût du capital sur l'économie, poursuite des coupes budgétaires publique et sur la sécurité sociale...

 

Hollande pleurnichait ainsi le 14 janvier que 'le taux de marge des entreprises" aurait été en 2012 le plus bas de son histoire... Pathétique pour un président issu de la victoire électorale de la gauche en mai 2012.

 

François Hollande socialibéral

 

PS, UMP et FN : partenaires officiels de l'embrouille des esprits

 

Si le PS mène une politique de droite, de quoi se plaint donc la droite?

 

images-copie-7.jpg  

 

Sauf à mettre en adéquation avec se qu'elle défend et participer au gouvernement Ayrault (Valls n'a rien à envier à Sarkozy par exemple), la droite n'a guère de choix mis à part surrenchérir et en demander davantage en feignant l'insatisfaction (par exemple lors de la réforme des retraites de 2013). Attitude qui tient lieu d'alibi pour le PS prétendant y voir la preuve qu'il mènerait une politique différente de la droite.

 

Quant au MEDEF, il applaudit des deux mains quand Hollande lui propose un "pacte de responsabilité" (entendre de nouvelles baisses de prélévement pour le patronat supportées par les salariés et les contribuables modestes). Dans son sillage, les pigeons, les bricoleurs du dimanche, puis les bonnets rouges tentent de prendre la tête de la contestation populaire contre ce qu'ils appellent le "matraquage fiscal".

 

bonnets rouge ecotaxe Bretagne fiscalité

 

De quel matraquage parle-t-on? Celui que représente la hausse de TVA, soit une ponction de 7 milliards d'euros (sur les transports en commun, le lait pour nourisson...) directement pour financer de nouvelles niches fiscales aux entreprises (en plus des 30 milliards d'exonération de cotisations patronales déjà existantes).Il n'y a eu aucune remise en cause sous Hollande des privilèges fiscaux accordés par la droite aux riches et aux grosses sociétés.

 

 

Ce matraquage fiscal ne vise pas à financer les services publics et la protection sociale (qui subissent des coupes et des attaques encore plus drastique sous Hollande), mais bien les grosses entreprises et sans aucune contreparties sur l'emploi : la hausse de TVA est là pour ça : voler aux pauvres pour donner aux riches. 

 

L'embrouille consiste aussi chez les médias à présenter le FN en parti anti-système qui n'en n'est pas un

et dont la victoire serait inéluctable. Bien entendu, les médias travaillent en permanence à discréditer le Front de Gauche - la seule alternative pour sortir de cette spirale infernale - et son candidat à la présidentielle Jean Luc Mélenchon dépeint en looser ou personnage agressif

 

outrances Mélenchon

 

cropped-perr63-copie-2.jpg

 

Ce que les médias décrivent comme une " irresistible montée du FN" tient lieu de chantage pour le PS  sommant le reste de la gauche de se "rassembler" c'est-à-dire se dissoudre derrière lui dès le premier tour des municipales de mars 2014. Exit donc toute diversité à gauche hormis le parti socialibéral qu'est le PS, exit tout rapport de force électoral vis-à-vis de ce dernier qui poursuit la politique de Sarkozy au niveau national et dont les barons locaux se démarquent rarement dans leurs collectivités.

 

2013 a été calamiteuse pour la gauche. Qu'en sera-t-il de 2014?

 

Hollande ne comprend rien d'autre que le rapport de force. Sans mobilisation massive des travailleurs et de la gauche, il continuera sa politique d'attaques sociales. Le Front de Gauche n'a rien à gagner des alliances à géomètre variables au niveau local (comme à Paris) qui brouille la position de fermeté que nous devons tenis vis-à-vis de l'austérité (autant qu'elle compromettent un programme véritablement alternatif)

 

révolution fiscale Front de Gauche TVA fiscalité

 

Ne laissons pas la réaction occuper le terrain et truster la colère des travailleurs ! La bataille contre la hausse contre la TVA c'est MAINTENANT. Signez et faîtes signer la pétition

 

Carte-Postale-TVA-jpeg.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Méduse
commenter cet article

commentaires

icd-fiduciaries.com 22/08/2014 11:11

Un article trés intéressant !

Le Blog De Méduse

  • : Halte à la casse sociale
  • Halte à la casse sociale
  • : Contre les politiques de rigueur, pour la défense des acquis sociaux et services publics. Les politiques de rigueur conduisent à la mise à sac des nations européennes pour rembourser dans les conditions exigées par les banques les emprunts contractés à des taux d'intérêts démesurés (fruits de la spéculation) Pour une vrai rupture avec le modèle néo-libéral de casse sociale. Démocratie, socialisme et écologie!
  • Contact

Liens

AFFICHE JLM 80X60

 

PG-4c7ff952946ab647323d8bf9100ff6c8

 

siteon0-dc90f.gif

 

blogs6_0carre--1-.png

 

dette audit pétition austérité rigueur pillage privatisation sarkozy citoyen révolution démocratique audit

 

 

 

 

http://labs.ebuzzing.fr